The Terrarium

the Paljassaare Chapter

Shezad Dawood imagine le futur d'un rivage entre la Baltique et le Kent dans une nouvelle œuvre en realite virtuelle.

L’exposition présente The Terrarium (2020), une expérience en réalité virtuelle qui emmène le spectateur 300 ans dans le futur, où 90% de la surface de la planète a été recouverte par l’eau. En parcourant les écosystèmes de la Baltique, les utilisateurs rencontreront des organismes qui ont survécu ou ont évolué grâce à des mutations génétiques dues à un climat modifié.

The terrarium

Leviathan est le principal projet à multiples facettes de Shezad Dawood, qui sensibilise aux problèmes les plus urgents de notre temps: le changement climatique, la migration et la santé mentale. Inauguré à Venise en mai 2017, le projet comprend un cycle de films en 10 parties, des sculptures, des peintures, des néons et des œuvres de réalité virtuelle. Le projet est développé par Shezad Dawood en dialogue avec un large éventail de biologistes marins, océanographes, politologues, philosophes, neurologues et spécialistes des traumatismes, qui contribuent à un vaste programme public et à des archives de recherche, disponibles sur leviathan-cycle.com (suivez le voyage sur les réseaux sociaux: @leviathancycle).

Shezad Dawood, The Terrarium, 2020. VR, durée variable, (avec des parties de l’Anthropocene Island TAB17 par ecoLogicStudio et des extraits de The Terrarium Inventory par Graham Fitkin) est commandée pour Creative Folkestone Triennial 2021 et Kai Art Center par UP Projects et est soutenu par CUPIDO, un projet cofinancé par l’Union européenne et l’Arts Council England et le département de la culture de Tallinn. Avec l’accord de UBIK Productions.