Leviathan

legacy Part One

shezad DAWOOD vous PROPOSE une vision futuriste de l’evolution de la biodiversite et de l’humanite

Leviathan Legacy: la première partie commence sur une plage de Cuba à la tombée de la nuit, dans 150 ans. En explorant la plage, vous comprenez que la disparité économique entre riches et pauvres s’est creusée et vous voyez une marina de luxe bien éclairée avec un grand mur qui vous empêche de rentrer. Une voix mystérieuse vous pousse ensuite dans l’océan et vous rencontrez le protagoniste de l’histoire: une langouste agrandie du Louisiana – Red Swamp – (actuellement l’une des espèces marines les plus envahissantes) dotée de capacités télépathiques. L’utilisateur rencontrera des poissons-lions mutants, des méduses et des coraux en mouvement qui ont survécu grâce à l’intervention humaine et aux événements provoqués par le changement climatique mondial.

UN PAYSAGE FUTURiste

Shezad Dawood propose, à partir de ce discours basé sur la recherche, à quoi pourrait ressembler notre futur environnement et quelques-uns des problèmes clés qui pourraient l’affecter, tels que l’hybrogénogenèse: qui couvre la symbiose, les croisements, ainsi que l’impact humain sur la biodiversité. L’élévation du niveau de la mer et la calcification des océans ont conduit à la création de nouvelles espèces hybrides et de nouvelles hiérarchies sociales.

Cette expérience de réalité virtuelle – Leviathan Legacy: partie 1 – a été présentée lors de l’Art Review du West Bund Art & Design Fair, Shanghai, du 8 au 11 novembre 2018. La première partie de la trilogie a été développée avec Monochrome à Paris et a été généreusement soutenue par DSL Collection, Plymouth Arts Centre , Le Marine Institute de l’Université de Plymouth, l’Institut d’études avancées de l’Université de Westminster et le programme CreativeXR, une initiative de Digital Catapult et du Arts Council England.